Advertisement

Published: August 20th 2017

Edit Blog Post


Samedi douze, le réveil est difficile, les coups de soleil sont douloureux. Et pour ne pas donner l’envie de se lever, il pleut ce matin. Aujourd’hui, on devait louer des kayaks pour aller à Caladesi Island, et on anticipe déjà à contrecœur un autre programme. Mais on va profiter de cette matinée pluvieuse pour aller acheter de quoi soigner nos coups de soleil, et une crème solaire avec un indice de protection en rapport avec le soleil de Floride.

Comme souvent, la pluie n’était que passagère, et quand on revient à notre appartement vers midi, le ciel se découvre et il fait toujours trente-deux degrés. On décide donc d’aller quand même à Caladesi Island. On arrive sur la route qui relie Honeymoon Island avec la ville de Dunedin, chez le loueur de kayaks, “Sail Honeymoon”. On loue pour quatre heures, et on embarque sur deux kayaks deux places, avec notre sac de plage, et nos appareils photo dans un sac étanche et flottant.

La pointe Nord de Caladedi Island n’est qu’à un kilomètre, et après quelques minutes à trouver le rythme pour pagayer, on est parti pour traverser “Huricane Pass”. On atteint notre but en vingt minutes, en fait,

l’eau est très peu profonde, et mis à part un étroit chenal où passe les bateaux, on pourrait descendre dans l’eau pour pousser les kayaks.

Il y a plein de gens en bateau, amarrés prêt de la pointe nord de l’île, une bande de sable blanc magnifique, qui brille au soleil. Nous ne sommes pas les seuls en kayak, en fait beaucoup de monde est venu, en bateau, en kayak, ou en scooter des mers, mais la plage est gigantesque et il n’y a aucun risque d’une quelconque promiscuité. Inutile de préciser sur l’on se couvre copieusement de crème solaire indice cinquante, et dès que l’on sort de l’eau, c’est t-shirt de rigueur. On passe la pointe de l’île et on descend le long de la plage principale, orientée plein ouest. De l’autre coté de la passe, on distingue Honeymoon Island et sa plage principale.

Cette plage a été classée “plus belle plage des États-Unis” en 2008, mais peu importe ce classement ou les critères retenus, cette plage est encore une fois un paradis sur terre. On se prend à rêver de pouvoir vivre ici. En se baladant le long de La plage, on ramasse plein de superbes

coquillages, on ne sait pas ce que l’on va en faire mais tant pis, ça lestera le kayak.

Il existe un parcours à faire en kayak sous la mangrove qui recouvre la partie Est de l’île, mais pour cela, il aurait fallu venir la journée entière, compte tenu de nos compétence en kayak, nous n’avons plus le temps. Nous décidons de rentrer. Le retour s’avère plus difficile que l’allée, un fort courant nous entraînant vers le nord vers Honeymoon Island. Il y a tellement peu d’eau par endroit, qu’au milieu de la passe, un chien vient à pied nous saluer. Ses maîtres ont amarré leur bateau juste à coté.
Après avoir lutté contre le courant pendant une demi-heure, nous rendons nos kayaks et nous rentrons à Clearwater Beach pour notre dernière soirée. Je me précipite sur la plage pour tenter d’immortaliser un coucher de soleil, mais il y a trop de nuages.

Après dîner, on décide d’aller jusqu’au pier, centre de la vie nocturne de Clearwater Beach, mais c’est finalement assez décevant, il y a quelques marchands d’artisanat, vendeurs de porte-clef, de coquillages à votre prénom, …
En fait, les vacances scolaires prennent fin aux États-Unis, c’est sûrement

ce qui explique cette ambiance si calme. On s’arrête acheter une glace, le vendeur parle français, il est né au Liban, et bien sûr mon accent ne lui a laissé aucun doute sur nos origines.

On rentre finalement de bonne heure, on a soif; Dehors il fait encore trente-deux degrés. Demain on quitte le paradisiaque comté de Pinellas pour Fort Myers Beach à 170 kilomètres plus au Sud. Il parait qu’il y a par là-bas d’autres plages superbes.


Advertisement

Tot: 0.197s; Tpl: 0.042s; cc: 9; qc: 40; dbt: 0.1003s; 1; m:saturn w:www (104.131.125.221); sld: 6; ; mem: 1.4mb